Sommaire

 

La dépression n'est pas un simple coup de blues, mais une maladie parfois très invalidante qui peut se prolonger sur des mois, voire des années.

En fonction de son intensité, la qualité de vie des personnes concernées est plus ou moins impactée et les traitements sont adaptés en conséquence. Zoom sur la dépression modérée.

Dépression : des degrés variables

La dépression est une maladie à part entière, qui n'est pas toujours facile à identifier.

Pour poser le diagnostic, les médecins s'appuient sur 9 symptômes précis, définis par l'Organisation Mondiale de la Santé et l'Association Américaine de Psychiatrie.

Neuf symptômes de la dépression

  • Une humeur maussade, un sentiment de tristesse, éventuellement associés à des pleurs.
  • Un manque d'intérêt et de plaisir à mener les activités habituellement appréciées.
  • Un manque d'énergie, de la fatigue ressentie dès le matin.
  • Une baisse de l'estime de soi (dévalorisation), un sentiment de culpabilité.
  • Des idées suicidaires, des actes d'auto-agression.
  • Un ralentissement psychomoteur.
  • Des difficultés de mémorisation, de concentration, d'attention.
  • Un faible appétit, une perte de poids.
  • Un sommeil perturbé.

Qu'est-ce qu'une dépression modérée ?

Les personnes atteintes de dépression ne manifestent pas forcément l'ensemble de ces symptômes.

Il existe différents degrés de dépression, définis par rapport au nombre de symptômes présents quotidiennement depuis au moins deux semaines.

Lorsqu'un patient est concerné par 5 à 7 d'entre eux, la dépression est dite modérée.

Traitements de la dépression modérée

Psychothérapie pour soigner la dépression modérée

En cas de dépression modérée, il est conseillé de suivre une psychothérapie. Celle-ci peut revêtir deux formes principales :

  • La thérapie cognitive-comportementale, ou TCC. Elle se déroule sur quelques mois, et a pour objectif de modifier les comportements et pensées négatives associées à l'épisode de dépression. Elle contribue à éviter les rechutes de la maladie.
  • La thérapie interpersonnelle (TIP), d'une courte durée (12 à 16 séances d'une heure). Ce nouveau type de thérapie s'appuie sur le constat que de nombreuses dépressions trouvent leur source dans les difficultés relationnelles des patients (manque de relations sociales, deuil, conflit...).

Si la psychothérapie s'avère parfois suffisante, elle est parfois complétée par un traitement médicamenteux à l'aide d'antidépresseurs.

Stimulation magnétique transcrânienne

Lorsque les traitements médicamenteux classiques ne parviennent pas à enrayer la dépression, le recours à un procédé, la stimulation magnétique transcrânienne, peut fournir de bons résultats.

Un casque est posé sur la tête du patient et délivre des impulsions magnétiques, avec pour effet la stimulation des cellules nerveuses de certaines zones ciblées du cerveau.

Extraits de millepertuis

Le millepertuis (Hypericum perforatum) est utilisé en phytothérapie pour ses effets anti-dépresseurs. Il peut ainsi être envisagé en complément de la psychothérapie.

Il est tout de même indispensable d'en parler avec son médecin, et de ne pas l'utiliser en même temps que les antidépresseurs classiques, avec lesquels il pourrait interagir.

Certaines études ont montré une efficacité comparable à celle d'antidépresseurs allopathiques, avec pour avantage l'absence d'effets secondaires.

Pour en savoir plus sur la dépression :