Antidépresseur

Écrit par les experts Ooreka

La France est le pays le plus consommateur de psychotropes dans le monde.

Il existe différents types de traitement pour dépression. L'antidépresseur est un des principaux traitements pour guérir de la dépression. Ils peuvent entraîner des effets secondaires et l'arrêt de l'antidépresseur peut nécessiter un sevrage.

Antidépresseur : des traitements biologiques

Les antidépresseurs agissent sur les neurotransmetteurs (dopamine, adrénaline, sérotonine) : ce sont des traitements biologiques de la dépression.

L'antidépresseur appartient à la famille des psychotropes, catégorie de médicaments comportant également :

  • les neuroleptiques ;
  • les anxiolytiques ;
  • les anticonvulsivants ;
  • les somnifères.

Principaux types d'antidépresseur en France

Il existe différents types d'antidépresseurs commercialisés en France.

Antidépresseur : les tricycliques

Les tricycliques sont des antidépresseurs dont les molécules ont une structure tricyclique c'est-à-dire à trois noyaux. Ils augmentent la concentration de sérotonine dans la fente synaptique. Ce sont en quelque sorte les antidépresseurs « historiques ».

Voici les principaux :

  • Anafranil, dont la substance active est la clomipramine ;
  • Laroxyl, à base d'amitriptyline ;
  • Prothiaden, avec pour substance active la dosulepine ;
  • Tofranil, à base d'imipramine ;
  • Ludiomil, dont la substance active est la maprotiline chlorhydrate ;
  • Surmontil, à base de trimipramine,
  • Defany.

Ces tricycliques exposent à une prise de poids pouvant aller jusqu'à 10 % du poids corporel (on observe une perte de poids à l'arrêt du traitement).

IMAO : un autre type d'antidépresseur

Les IMAO ou inhibiteurs de la monoamine-oxydase sont composés d'une enzyme qui détruit les monoamines cérébrales telles que la sérotonine, l'adrénaline, la dopamine. Les principaux sont :

  • Marsilid ;
  • Moclamine.

Les antidépresseurs IRS et IRSNA

Les IRS sont les inhibiteurs de la recapture de sérotonine. Ils augmentent la concentration de sérotonine dans la fente synaptique.

Les principaux sont : Deroxat, Prozac, Seroplex, Seropram et Zoloft.

Les IRSNA sont des recapteurs de sérotonine, mais aussi de noradrénaline. Ils augmentent la concentration de ces deux neurotransmetteurs dans la fente synaptique :

  • Cymbalta ;
  • Effexor ;
  • Ixel.

À noter : Les autres classes d'antidépresseurs : Athymil, le Norset et le Zyban (utilisé dans le sevrage tabagique en France).

Antidépresseur : 60 % d'amélioration chez les patients

Les antidépresseurs, quelle que soit leur génération, se valent en termes :

  • d'efficacité qui est de l'ordre de 60 % d'amélioration des patients déprimés ;
  • de délai d'action est également similaire : il faut compter une période de 2 à 3 semaines, pour voir s'installer les effets des antidépresseurs ;
  • de durée moyenne du traitement :
    • 6 mois au minimum pour un premier épisode dépressif ;
    • la durée de 6 mois peut être prolongée afin d'éviter une éventuelle rechute.

En revanche, la majorité des antidépresseurs sontinefficaces chez les adolescents (la fluoxétine étant reconnu comme le plus efficace). La prise en charge de la dépression de l'enfant et de l'adolescent doit donc être essentiellement psychothérapeutique. Ce n'est que si les symptômes persistent après un à deux mois de psychothérapie que le traitement par antidépresseurs peut être envisagé, mais toujours en association avec une psychothérapie.

Attention : l'arrêt d'un antidépresseur ne doit jamais être brutal.

Les cibles neurobiologiques de l'antidépresseur

Globalement, les antidépresseurs agissent sur la concentration de certains neuromédiateurs chimiques du cerveau dans la fente synaptique :

  • la fente synaptique est l'espace de communication qui existe entre les cellules cérébrales ;
  • les neurotransmetteurs concernés sont la sérotonine et/ou la noradrénaline ;
  • la dépression entraîne un déficit de concentration de ces neurotransmetteurs dans la fente synaptique.

Antidépresseur : agir sur les troubles de l'humeur

Ces neurotransmetteurs comme la sérotonine ont un impact sur l'humeur :

  • ils agissent sur l'impulsivité, l'irritabilité, la tolérance au bruit, entre autres ;
  • la sérotonine est suspectée de jouer un rôle dans les comportements alimentaires, sur le sommeil et la sexualité.

Antidépresseur et lutte contre la fatigue, la tristesse...

De nombreux symptômes dépressifs sous sous la dépendance de l'équilibre des neurotransmetteurs :

  • la fatigue, le ralentissement psychomoteur, la baisse du niveau d'éveil et d'énergie : soumis en partie à la noradrénaline ;
  • la tristesse, l'angoisse, les troubles de la concentration et les douleurs physiques : dépendants de la sérotonine et de la noradrénaline.

Antidépresseur : plusieurs limites

Les antidépresseurs ont une action limitée.

Limites d'action réelle de l'antidépresseur

Les antidépresseurs ont une efficacité de l'ordre de 60 % (et ils sont sans intérêt chez les adolescents) : 40 % des cas de dépressions ne sont pas améliorés par la prise d'antidépresseurs.

En plus, comme tout médicament, un antidépresseur a des effets secondaires qui peuvent être rédhibitoires pour certains patients.

Antidépresseur : certaines causes d'échec

Les antidépresseurs, en France, sont prescrits par des médecins psychiatres, mais aussi par des médecins généralistes, non formés aux problématiques de santé mentale et psychique.

Le sous-dosage ou surdosage, l'errance thérapeutique de certains patients de même que l'automédication sont des facteurs d'échecs des médicaments antidépresseurs.

Le discours des médias qui diabolisent telles ou telles molécules pousse certains patients à refuser un traitement antidépresseur.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
MG
maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

Vd
véronique de lagausie

psychologue, psychothérapeute

Expert

gisèle watbled

sophrologue, expert: acouphène,sommeil, parkinson | cabinet de consultation sophrovie.g.w.

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !