Couple et dépression

Écrit par les experts Ooreka

La dépression est plus fréquente chez les célibataires.

Couple canape tourne le dos

La dépression peut s'accompagner de conséquences graves :


Dépression et couple : pas de certitude statistique

De nombreuses études tendent à montrer que le fait d'être marié protégerait de la dépression.

Cependant, les statistiques démontrent que les personnes dépressives ont souvent des difficultés dans leur couple :

  • les personnes qui ont des problèmes au sein de leur mariage sont 25 fois plus susceptibles de déclencher une dépression,
  • 50 % des couples qui consultent ont au moins un des partenaires dépressif,
  • 50 % des personnes dépressives ont des problèmes de couple.

On sait aussi que les conflits dans les couples peuvent survenir à la suite d'une dépression ou d'un épisode dépressif.

Liens réciproques entre dépression et couple en difficulté

La dépression dans un couple peut être due à plusieurs types de causes :

  • les problèmes de couple (séparation, divorce) peuvent entraîner une dépression réactionnelle, notamment chez les personnes souffrant d'un syndrome d'abandon issu de l'enfance,
  • les personnes qui ont une faible estime de soi sont plus susceptibles que d'autres de développer une dépression réactionnelle ou majeure, à la perte de l'être aimé, qu'il s'agisse d'un décès ou d'un départ délibéré de celui-ci,
  • les violences conjugales peuvent entraîner une dépression chez la femme mariée ou en couple,
  • des problèmes de communication, de libido,
  • des troubles de l'humeur
  • un conjoint peu présent et valorisant pour sa compagne, peuvent engendrer une dépression chez la femme enceinte et une dépression postnatale.

Dépression et couple : les cas de troubles de la libido

La perte de la libido, chez l'homme comme chez la femme dépressive, peut être une des conséquences de la dépression.

L'élan vital, qu'il s'agisse de la capacité d'agir comme celle d'aimer physiquement et moralement peut être entachée par la dépression.

La perte de libido entraîne des complications dans le couple, qui à leur tour, peuvent aggraver la dépression.

Des événements de vie extérieurs au couple peuvent interagir ou s'additionner aux difficultés maritales et induire un épisode dépressif.

Problèmes de communication : dépression et couple

Des études ont permis d'observer que les échanges verbaux des couples dont l'un des membres est dépressif sont :

  • plus négatifs et asymétriques,
  • empreints de plaintes psychologiques et somatiques (douleurs corporelles).

Les personnes déprimées :

  • parlent plus lentement,
  • utilisent un ton plus monocorde,
  • mettent plus de temps à répondre aux questions,
  • et communiquent des sentiments de tristesse et de dévalorisation.

Les conjoints des couples dont l'un des partenaires est dépressif ressentent davantage de tristesse, d'hostilité, de détachement et de méfiance, suite aux échanges conjugaux.

Dépression et couple : faire une thérapie à 2

Il existe des stratégies pour s'adapter aux événements de vie qui viennent perturber le couple et pour lutter contre la dépression.

On conseille d'avoir recours à une thérapie conjugale.

Cette thérapie permet une analyse détaillée des difficultés individuelles et à deux du couple consultant.

Cela est efficace en cas de difficultés.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
gisèle watbled

sophrologue, expert: acouphène,sommeil, parkinson | cabinet de consultation sophrovie.g.w.

Expert

erick dietrich

docteur en médecine, sexologue, psychothérapeute | centre de formation en thérapies et coaching

Expert

christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !