Dépression chronique

Écrit par les experts Ooreka

Un déprimé sur deux souffrira de récurrence après un premier épisode de la maladie.

Femme seule salle reunion

Il existe différents types et niveaux de dépression :

Dépression chronique : les chiffres et causes possibles

Les personnes dépressives souffrent en moyenne de 4 épisodes de dépression au cours de leur vie :

  • la durée moyenne des épisodes dépressifs est d'environ 5 mois,
  • un déprimé sur deux subit des récurrences de la maladie après un premier épisode dans les 2 ans qui suivent,
  • après deux ou trois épisodes, le risque de récurrence passe à 70 %.

La dépression chronique peut être due à une dépression mal soignée :

  • une dépression mal soignée durant l'enfance augmente les risques de faire une dépression à l'âge adulte,
  • dans le cas d'une dépression de l'enfant non soignée, la prévalence de développer une dépression chez l'adulte est de 40 %.

Plus de 10 % passeront de troubles dépressifs récurrents à des troubles bipolaires chroniques.

Dépression chronique : souvent une dépression endogène

Les dépressions endogènes, qui se développent en dehors de facteurs externes déclencheurs, ont souvent un terrain génétique qui favorise :

  • l'apparition de troubles dépressifs récurrents,
  • et une installation de la maladie dans la chronicité.

La plupart du temps, la dépression chronique concerne surtout les formes de dépression majeures comme la dépression bipolaire ou mélancolique (dépression psychotique maniaco-dépressive).

Une dépression est plus rarement chronique dans les dépressions événementielles (liée à un événement déclencheur comme un deuil, une rupture amoureuse, etc.).

Troubles dépressifs et troubles maniaques dans la dépression chronique

Les malades atteints de dépression bipolaire ou mélancolique alternent des épisodes :

  • maniaques (agitations, délire, hallucinations),
  • avec des phases de troubles dépressifs (abattement, prostration, asthénie, anhédonie, troubles moteurs et cognitifs, autoaccusation, automutilation, etc.)

Ces troubles peuvent se déclencher de manière récurrente lorsque le sujet s'habitue à un traitement ou au contraire cesse son traitement.

Les troubles dépressifs sont récurrents dans les dépressions majeures

Les personnes qui souffrent de dépression majeure et endogène ont à affronter des troubles dépressifs récurrents au cours de leur vie.

La prise de médicaments comme les tricycliques, IMA, le lithium ou la sismothérapie sont utilisés tout au long de leur existence.

Les malades alternent les phases de vie normale et celles d'hospitalisation.

Prévenir la dépression chronique : voir un thérapeute

Pour prévenir les troubles dépressifs récurrents et éviter d'installer la dépression dans la récidive ou la chronicité, il est important de faire prendre en charge la dépression par des professionnels :

  • psychiatres,
  • psychothérapeutes, etc.

Une dépression doit absolument être soignée correctement sinon :

  • les troubles dépressifs ne sont pas traités de manière définitive,
  • à terme, cela fait courir le risque d'une installation des troubles dépressifs de manière chronique.

Dans les cas de dépression chronique, la prise en charge doit être psychiatrique avec :

  • évaluation de la gravité de la dépression,
  • mise en place d'un traitement au long court,
  • surveillance des patients indispensable.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
catherine levern

soins psychologiques | c.levern 04 42 80 04 67

Expert

bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Expert

erick dietrich

docteur en médecine, sexologue, psychothérapeute | centre de formation en thérapies et coaching

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.