Dépression et suicide

Écrit par les experts Ooreka

 

Le suicide est la première cause de mortalité chez les 15-34 ans.

La dépression peut s'accompagner de conséquences graves :

Dépression et suicide : le risque n° 1

Le suicide est le risque majeur dans toute dépression.

Les idées suicidaires et les passages à l'acte font partie du tableau clinique de la dépression, quel que soit le type de dépression :

La personne dépressive considère le suicide comme le seul choix possible, celui qui permettra de ne plus se sentir comme un fardeau pour ses proches et pour la société.

À noter : lorsque l'avenir paraît insupportable, une personne déprimée peut décider de mettre fin à ses jours avec sa famille, car le déprimé étend son malheur à ses proches. On parle de suicide « altruiste ».

La dépression : 1ère cause de suicide

En France, le suicide est plus meurtrier que les accidents de la route.  

Chaque année, on compte plus de 10 000 décès par suicide (25 par jour), et 200 000 tentatives de suicide. Ainsi, un Français sur 50 décède par suicide et un sur 20 déclare avoir fait une tentative au cours de sa vie.

Le suicide touche principalement les jeunes (c'est la seconde cause de décès chez les 15-34 ans) et les hommes (27,7/100 000 hommes contre 8,1/100 000 femmes*).

Pour autant, les taux de décès par suicide ont tendance à diminuer dans le temps.

Remarque : dans l'Union européenne, le taux standardisé de décès par suicide s'élève à 12/100 000 habitants* ; la France métropolitaine, avec un taux de 18/100 000 habitants*, se situe parmi les pays européens ayant un taux élevé de suicide, après la Finlande, la Belgique et la plupart des pays de l'Est.

*Chiffres 2010, rapport 2014 de l'Observatoire national du suicide (ONS).

Dépression et suicide : les signes d'une dépression menant au suicide

Il existe souvent des signes qui peuvent aider à sauver une personne déprimée.

Quelques signaux avant-coureurs de passage à l'acte :

  • une « mise en ordre des affaires »,
  • la rédaction d'un testament, etc.

Les facteurs de risque : dépression et suicide

Voici quels sont les facteurs du passage à l'acte du dépressif :

  • cas de suicide dans la famille,
  • tentatives personnelles de suicide,
  • solitude,
  • chômage,
  • consommation excessive d'alcool,
  • troubles de l'humeur bipolaire (maniaco-dépressifs),
  • absence de soins et de traitement de la dépression.

À noter : les personnes du sexe masculin représentent trois quarts des suicides, notamment car les méthodes employées sont plus radicales (pendaison, arme à feu) que chez les femmes (médicaments).

Dépression et suicide : un effet secondaire de tout antidépresseur

Tout traitement antidépresseur peut entraîner, dans les premières semaines de traitement, un passage à l'acte.

En effet, le déprimé « apaisé » peut trouver le « courage » de mettre fin à ses jours.

Il convient donc de surveiller attentivement une personne dépressive lorsqu'elle entame un traitement antidépresseur.

Dépression et suicide : des moyens de prévention

La plupart des personnes qui meurent par suicide ont souvent commis une ou plusieurs tentatives auparavant et préviennent plus ou moins leurs proches.

On constate également que 60 à 70 % des suicidés ont consulté un médecin dans le mois précédant le passage à l'acte, dont 36 % la semaine précédant le passage à l'acte.

Une tentative de suicide ne doit jamais être prise à la légère

Une tentative de suicide, même avec des médicaments « inoffensifs », n'est pas anodine et nécessite une prise en charge par un psychiatre.

Le risque de suicide augmente avec chaque nouvel épisode dépressif.

15 % des personnes qui souffrent de dépression chronique ou récurrente se suicident, les risques augmentant fortement avec l'âge.

Dépression et suicide : prévenir le risque suicidaire

De nombreuses personnes dépressives et suicidaires se sentent seules avec leurs difficultés.

Aborder la question de leur mal-être en posant franchement la question peut soulager une personne qui a des idées morbides.

L'écoute d'une personne dépressive doit être accompagnée de recherches de solutions comme le recours :

  • au médecin traitant,
  • à un psychiatre,
  • aux urgences ou encore SOS psychiatrie.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !