Sommaire

 

Il existe différents types et niveaux de dépression :

L'épisode dépressif : concerne tout type de dépression

Un épisode dépressif survient de façon isolée alors que les symptômes n'étaient pas présents auparavant ou qu'ils étaient contenus par un traitement. On parle d'épisode ou de phase dépressive (ou « épisode dépressif caractérisé », EDC).

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épisode dépressif peut concerner tous les types de dépression :

  • de la dépression légère,
  • à la dépression majeure ou mélancolique.

Épisode dépressif : mêmes symptômes que la dépression

Intro

Les symptômes qui surviennent lors d'un épisode dépressif sont (pendant au moins deux semaines consécutives) :

  • une baisse d'énergie,
  • une réduction de l'activité,
  • un abaissement de l'humeur,
  • une difficulté à éprouver du plaisir,
  • un sentiment de dévalorisation,
  • des difficultés pour se concentrer.

Concrètement, le sujet d'un épisode dépressif ressent :

  • une fatigue importante et inhabituelle,
  • une perte d'appétit,
  • et des troubles du sommeil.

Les symptômes qui peuvent être exacerbés lors d'un épisode dépressif

Lors d'un épisode dépressif, la batterie de symptômes peut être exacerbée :

  • ralentissement moteur,
  • amaigrissement important et rapide,
  • perte de la libido.

Tous ces symptômes présents dans la dépression surgissent, quel que soit le type de dépression.

Gravité épisode dépressif : selon gravité de la dépression

Si la personne développe ou est atteinte d'une dépression majeure de type mélancolique, les symptômes de l'épisode dépressif seront ceux de la mélancolie :

  • autoaccusation,
  • délire de persécution,
  • automutilation,
  • très grande douleur morale.

L'épisode dépressif sera en quelque sorte le point culminant des symptômes de la dépression mélancolique.

Épisode dépressif : la phase mélancolique de certaines dépressions

L'épisode dépressif peut également être la phase mélancolique dans la dépression mélancolique ou bipolaire.

Cette phase alterne :

  • les phases maniaques : très grande agitation, sentiment de toute puissance, hyperactivité, hallucinations, etc.,
  • et les phases dépressives parfois aiguës.
Lire l'article Ooreka

L'épisode dépressif peut intervenir dans le déclenchement de la maladie

Dans le cas où une personne ne serait pas habituellement dépressive, l'épisode dépressif peut signer le début de la maladie qui s'installe ou qui éclate.

L'épisode dépressif agit en exacerbant les symptômes.

Épisode dépressif majeur : ce qu'il faut faire

Lorsqu'une personne est un phase d'épisode dépressif aigu, le risque de suicide est alors majeur.

Il convient le plus souvent de demander un examen psychiatrique de la personne qui mène le plus souvent à une hospitalisation.

Lire l'article Ooreka