Sommaire

 

La dépression est une maladie aux multiples visages.

Chacun peut éprouver un coup de déprime au cours de sa vie, mais la dépression se distingue de la déprime passagère.

Le terme « dépression » couvre différents types de dépression et différents niveaux de gravité.

État dépressif : une maladie plurielle

La dépression échappe à toute tentative de catégorisation.

Elle ressemble davantage à une série de symptômes, nombreux et mouvants, qu'à un syndrome précis et toujours le même.

On peut presque dire qu'il y a autant de symptômes de dépression que de personnes dépressives.

Il ne faut pas la confondre avec la déprime qui est un état dépressif passager :

  • fatigue, tristesse, asthénie (fatigue physique et morale) ou anhédonie (perte des envies), peuvent être présents durant un « coup » de déprime,
  • mais la déprime se résout en quelques jours, tout au plus quelques semaines.

Plusieurs types d'état dépressif selon l'étape de la vie

La dépression et les états dépressifs n'épargnent aucune tranche d'âge, ni catégorie socioprofessionnelle :

Lire l'article Ooreka

État dépressif : 2 types liés ou non à un événement

On parlera de deux types de dépression : exogène ou endogène.

Une dépression est exogène ou psychogène lorsqu'elle se déclenche suite à un choc :

  • traumatisme,
  • deuil,
  • agression,
  • perte de l'être aimé,
  • stress,
  • maladie,
  • grossesse.

On parle de dépression endogène ou dépression majeure de type mélancolique lorsque la dépression survient en dehors d'éléments déclencheurs extérieurs.

Lire l'article Ooreka

Différents types d'état dépressif selon la gravité

Si la déprime est passagère et facilement guérie, il n'en est pas de même d'un type de dépression endogène mélancolique.

Le risque de suicide ou tentative de suicide n'est pas le même selon le type de dépression.

État dépressif : la personne présente un ou plusieurs symptômes

Une personne peut être dans un état dépressif ou déprimé sans pour autant souffrir d'une dépression au sens clinique du terme.

Par exemple, l'état dépressif sera diagnostiqué pour une perte d'appétit, de sommeil, des troubles de l'humeur, si ceux-ci sont passagers.

On parle également de dépression saisonnière lorsque la dépression a lieu en automne, au changement de solstice, lorsque la lumière naturelle faiblit.

Lire l'article Ooreka

Dépression masquée : sans troubles de l'humeur apparents

Troubles digestifs et fatigue musculaire

Il arrive chez certaines personnes que la dépression prenne des allures inattendues.

Chez les personnes qui ont du mal à exprimer leurs états émotionnels, la plainte dépressive peut être remplacée ou masquée par des troubles psychosomatiques variés :

  • douleurs dorsales, musculaires,
  • baisse d'énergie ou hyperactivité,
  • troubles digestifs, etc.
Lire l'article Ooreka

Dépression sévère : risques de suicide

La dépression bipolaire ou maniaco-dépressive est considérée comme une dépression sévère ou majeure.

Au cours de ce type de dépression, le risque suicidaire est massif.

Lire l'article Ooreka

La dépression atypique

On utilise le terme de dépression atypique lorsque, à l'humeur dépressive, s'ajoutent :

  • de l'hypersomnie,
  • de la boulimie,
  • ou de l'hyperphagie (plus d'appétit que d'ordinaire) et de l'hyperactivité.

C'est-à-dire un tableau quasi contraire à la symptomatologie habituelle de la dépression.

État dépressif : traitement selon le type

Toute dépression ne requiert pas forcément de traitements médicamenteux de type antidépresseur.

Cependant, quel que soit le type de dépression, il est important de consulter un médecin.

En effet, une dépression mal soignée ou non soignée augmente la prévalence de rechute de 50 %.

Lire l'article Ooreka