Sommaire

L'épidémiologie de la dépression : qui est touché ?

La maladie de la dépression touche de nombreuses personnes dans le monde, sans distinction d'âge ou de sexe. Certaines causes ont été identifiées, mais on en connaît surtout les conséquences.

Prévalence de la dépression : 3 % population mondiale

La dépression touche toutes les nationalités et toutes les tranches d'âge.

D'après l'OMS (Organisation mondiale de la santé), elle toucherait environ 3 % de la population mondiale, mais pour la plupart des spécialistes, ce chiffre serait largement sous-évalué. En France, la prévalence annuelle des épisodes dépressifs majeurs concernerait 9,8 % de la population en 2017, et ce chiffre est en constante augmentation, en particulier chez les femmes (+3 %), les 35-44 ans (+4 %), les chômeurs (+5 %) et les individus ayant de faibles revenus (+3 %).

La dépression serait la 4e cause de handicap dans le monde, avant les maladies cardiaques.

Dans les pays développés comme la France, elle arrive au second rang, juste derrière les maladies cardiaques (infarctus), et devant les accidents vasculaires cérébraux.

France : 1 déprimé sur 2 ignore sa maladie

En France, plus d'un dépressif sur deux n'est pas pris en charge.

Contacter son médecin pour une souffrance ou douleur physique est considéré comme un acte normal, le faire pour une souffrance morale ne va toujours pas de soi.

De nombreuses personnes subissent un profond mal-être sans recourir à une aide appropriée :

  • non seulement ces personnes ignorent parfois ce dont elles souffrent,
  • mais elles peuvent également être démunies, sans savoir à qui s'adresser.

La dépression est souvent mal comprise par les proches et par la société en général, d'où un fort sentiment de culpabilité pour ceux qui en souffrent, voire un déni de la souffrance.

Dans ce cas, la dépression peut être masquée.

Lire l'article Ooreka

Prévalence de la dépression : toutes les tranches d'âge

La dépression touche toutes les tranches d'âge : de l'enfant au retraité en passant par l'adolescent et la femme enceinte (la dépression post-partum, qui survient durant la grossesse ou après la naissance, affecte plus d’une femme sur sept et constitue une des pathologies les plus souvent observées durant cette période).

Quoi qu'il en soit, les femmes (13 %) sont deux fois plus concernées que les hommes (6,4 %).

Le risque majeur, en cas de dépression grave, est celui du suicide qui touche toutes les tranches d'âge :

  • on assiste à la médiatisation accrue des suicides sur le lieu de travail, qui pose la question des rapports de la dépression et des conditions de travail,
  • mais cela est plus violent et dangereux chez les retraités et les personnes âgées.
Lire l'article Ooreka