Stress et dépression

Écrit par les experts Ooreka

Tous ceux qui éprouvent une impression de fatigue et d'épuisement profond peuvent comprendre ce que l'on entend par stress.

Parmi les causes identifiées de la dépression, on relève :

Stress et dépression : il y a stress...et stress

Consultation patient medecin

Le stress est une notion dont le sens est totalement galvaudé.

On parle de stress au travail, à l'école, d'une voix stressante, de conditions de circulations stressantes, etc.

Cependant, le stress est un concept médical et physiologique précis.

Le stress ne devient une cause de maladie et de dépression que dans certaines conditions de dépassement de l'organisme.

Quand le stress engendre la dépression...

Le stress peut provoquer des altérations dans la structure chimique du corps, qui entraînent de dépressions.

Stress et dépression : les situations de stress

Les différentes situations de stress :

  • se faire du souci pour ceux que l'on aime,
  • le joueur qui a tout misé pour une course de chevaux,
  • rendre des comptes à son responsable,
  • perdre quelqu'un,
  • divorcer, se séparer,
  • passer des examens,
  • faire une chute brutale,
  • avoir un accident.

Stress et dépression : les 3 phases du syndrome de stress

Le syndrome de stress est appelé par Hans Selye : SGA ou Syndrome général d'Adaptation.

Il se développe en trois phases :

  • la réaction d'alarme de l'organisme,
  • le stade de résistance,
  • l'épuisement.

Dans un premier temps, le stress est une réaction normale :

  • il n'entraîne pas forcément de maladie,
  • l'organisme produit des hormones (les hormones du stress) pour résister au facteur stressant et rétablir son équilibre.

Mais il y peut y avoir développement d'une maladie comme la dépression lorsque la demande dépasse les ressources de la glande surrénale, par exemple au cours :

  • d'états inflammatoires,
  • de réactions allergiques,
  • d'agressions psychologiques répétées,
  • ou d'un choc traumatique.

Causes stress et dépression : nous ne sommes pas égaux

Nous vivons tous des événements heureux, malheureux, stressants. Pourtant, seules certaines personnes en souffrent ou déclarent une dépression.

Les facteurs de risques de dépression concernent essentiellement trois domaines :

  • le passé,
  • les caractéristiques individuelles,
  • les événements de la vie présente.

En cause dans la dépression : l'environnement et les événements

Certains évènements ou situations sont anxiogènes et peuvent amener à la dépression, mais cela n'est pas anxiogène de la même manière pour tout le monde :

SITUATIONS DE STRESS
Conditions de travail
  • Pression des objectifs, difficultés économiques des entreprises, brutalités managériales, peur du chômage ou recherche d'emploi.
  • Ces situations peuvent conduire à un épuisement psychique ou Burn-out, déclencheur d'un épisode dépressif, avec de plus en plus fréquemment, des suicides sur le lieu de travail.
Étapes de la vie
  • Grands bouleversements, conflits conjugaux, l'isolement ou la solitude, l'abus d'alcool et de stupéfiants, le sevrage en psychostimulants comme le tabac, le café, des anorexigènes.
  • Cela peut aussi induire un épisode dépressif ou une entrée durable dans la dépression.

Mais les antécédents familiaux et les traumatismes de l'enfance peuvent devenir des facteurs déclencheurs de la dépression, en dehors de tout événement présent « stressant » déclencheur.

Les hommes et les femmes inégaux face au stress et à la dépression

Les femmes développent 2 fois plus de dépression que les hommes.

Les femmes ne subissent pas plus d'épisodes stressants que les hommes, mais elles vivent ces événements d'une manière différente :

  • elles sont plus sensibles aux problèmes relationnels ou familiaux, tandis que les hommes sont plus affectés par des problèmes d'ordre matériel et professionnel,
  • une femme ressentira un problème affectif de manière très stressante et que les hommes seront stressés par des problèmes d'avancement, de réussite ou de hiérarchie.

Paradoxalement, les hommes sont plus vulnérables au stress et à la dépression après une séparation ou un divorce, ce qui explique une surmortalité chez les veufs.

Stress et dépression : forte prévalence chez les étudiants

Les étudiants forment une population très soumise au stress et susceptible de développer des dépressions.

Cela s'explique par différents facteurs :

  • perte des repères familiers et familiaux,
  • pression des études et des examens,
  • pression de la société avec la peur du chômage,
  • peur de se tromper de filière,
  • sentiment de solitude,
  • déséquilibres alimentaires,
  • prise d'alcool ou de stupéfiants.

Ces facteurs font des étudiants la cible idéale du stress, parfois jusqu'au Burn-out et à la dépression d'épuisement.

À noter : Ce sont les étudiants les plus consciencieux et perfectionnistes qui sont les plus fragiles face au stress des examens.

Stress et dépression : comment prévenir le stress ?

Les moyens de lutte contre le stress sont autant d'éléments pour prévenir l'apparition d'une dépression :

  • développer et avoir une bonne estime de soi,
  • avoir une hygiène de vie correcte,
  • manger équilibré,
  • dormir suffisamment,
  • pratiquer une activité physique régulière,
  • limiter la consommation d'alcool,
  • éviter la consommation de stupéfiants,
  • avoir une vie affective et familiale stable.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
SD
safia djoumi

aromathérapeute holistique et coach en nutrition

Expert

MG
maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

mélanie menou

voyance,massage intuitifs,reiki,eft,cosmétique

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !