Traitement dépression

Écrit par les experts Ooreka
Boite medicaments verts

Il existe différents types de traitement pour dépression, mais le principal est l'antidépresseur, souvent prescrit pour guérir de la dépression. L'antidépresseur peut en revanche entraîner des effets secondaires et l'arrêt de l'antidépresseur peut nécessiter un sevrage.

Traitement dépression : la révolution de la psychiatrie

Les médicaments antidépresseurs ont été inventés en 1957 par le psychiatre suisse Roland Kuhn. La découverte du premier traitement de la « folie » avec le Largactil par Henri Laborit en 1952, puis du premier antidépresseur avec un dérivé de la même molécule en 1957, a entraîné une véritable révolution de la psychiatrie.

Jusque-là, les troubles psychiatriques étaient totalement dépourvus de traitements pharmacologiques.

L'antidépresseur : traitement biologique de la dépression

Les antidépresseurs sont des traitements biologiques de la dépression, car ils agissent sur des neurotransmetteurs (dopamine, adrénaline, sérotonine). On parle de psychotropes pour désigner cette famille de médicaments.

Les psychotropes englobent :

  • les neuroleptiques ;
  • les anxiolytiques ;
  • les anticonvulsivants ;
  • ou les somnifères.

À noter : les antidépresseurs sont inefficaces chez les adolescents (la fluoxétine reste le plus efficace de tous). Par ailleurs, un tiers des patients dépressifs sont résistants aux antidépresseurs, d'où l'intérêt de trouver des alternatives thérapeutiques.

D'autres types de traitement de la dépression

Les antidépresseurs sont souvent complétés par :

Dans la mesure où les antidépresseurs n'offrent pas d'intérêt thérapeutique évident chez les enfants et les adolescents, la prise en charge de leur dépression doit être essentiellement psychothérapeutique. Après un à deux mois de psychothérapie sans évolution, le traitement par antidépresseurs peut être envisagé mais toujours en association avec une psychothérapie.

Attention : le choix du traitement adapté se fait toujours en concertation avec le médecin traitant.

Anti-inflammatoires : une approche inédite dans le traitement de la dépression

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent également se révéler intéressants, dans la mesure où ils améliorent les pathologies chroniques associées à la dépression, ce qui a un retentissement positif sur les symptômes dépressifs proprement dits.

Par ailleurs, en cas de dépression aiguë, les cytokines pro-inflammatoires sont fréquemment augmentées, d'où l'idée en cours d'étude d'essayer d'utiliser des inhibiteurs de cytokines (dont des anticorps monoclonaux) pour traiter la dépression.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
LM
laurence maron

coach de vie, couple, celibat valence 26 drome ard | gaillard maron eirl coach amour look drome ardeche

Expert

mélanie menou

voyance,massage intuitifs,reiki,eft,cosmétique

Expert

iC
isabelle colleau

psychopraticienne, educatrice de la santé | isabelle colleau

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !