Sommaire

 

Vivre avec un dépressif et aider un dépressif sont deux choses qui vont de pair.

Voici quelques conseils importants.

Les personnes qui dépriment sont souvent seules

Les catégories de personnes qui dépriment le plus, on trouve :

  • les personnes âgées,
  • les veufs,
  • les divorcés,
  • les personnes solitaires.

Les personnes bien entourées affectivement ont plus rarement ce type de maladie.

 
Lire l'article Ooreka

Vivre avec un dépressif : autoriser la parole

Il n'y a pas d'âge pour développer une dépression, avoir des pensées morbides, voire souhaiter mettre fin à ses jours.

Quel que soit l'âge de la personne dépressive et le terrain familial dépressif, l'aide première à apporter est d'autoriser la parole.

La confidence du mal-être possède un étonnant pouvoir protecteur, dont les effets sont plus durables que ceux des médicaments.

Les études montrent que les personnes dépressives ou ayant subi de graves traumatismes développent une dépression si elles n'ont pas la possibilité de verbaliser leur souffrance.

Accepter la maladie pour bien vivre avec un dépressif

Le pouvoir tranquillisant de la parole est conditionné par l'empathie et la bienveillance de celui qui écoute.

Dans la relation parent-enfant ou entre conjoint, et quel que soit le lien de parenté ou d'amitié qui existe avec la personne déprimée, la première aide est l'acceptation :

  • de la souffrance,
  • et de la maladie.

D'un point de vue social, c'est également la reconnaissance de la souffrance et de la maladie qui va permettre une démarche vers la guérison et non un repli sur soi accentué.

Vivre avec un dépressif : déculpabiliser le malade

Les personnes dépressives ont une faible estime d'elles-mêmes.

À leur souffrance morale s'ajoute celle de la honte de la souffrance et des sentiments de culpabilité.

Dans ce cas, il faut :

  • permettre la parole,
  • être à l'écoute de la personne déprimée,
  • reconnaître la maladie sans juger de la culpabilité de la personne.

Ces attitudes permettent d'aider un dépressif.

Lire l'article Ooreka