J'ai perdu ma motivation et ma joie,tout m'ennuie,je me sens triste et résignée

Question détaillée

Question posée le 23/05/2015 par laura1978

A l'issue d'expériences amoureuses destructrices (tromperie, violences) et la perte d'un proche je me suis coupée du monde, toute seule, et cela dure depuis 4 ans. Il y a 1 an j'ai retrouvé des liens sociaux au travail avec des collègues mais rien de très fort. Cela me manque de ne pas etre aimée, entourée et aussi d'aimer (amicalement et amoureusement). C'est très difficile pour moi car je sais que dois faire des efforts pour reconstruire 1 cercle d'amis et rencontrer quelqu'un mais je n'y arrive pas. Mon corps et mon esprit me jouent des tours car j'ai perdu confiance en moi en m'isolant, je souffre de crise d'angoisse et un mal être en présence des autres...j'ai peur de leur regard de leur jugement et de ne pas être à la hauteur. Sans personnes avec qui la partager, ma vie est ennuyeuse et sans piment, je ne profite de rien. Tout m'ennuie et rien ne me motive. J'ai déjà connu la sensation de bonheur et de bien être et je suis malheureuse de ne plus la ressentir...Ma vie est triste et mes sourires ne sont pas sincères. Et plus je vois autour de moi le bonheur la beauté et la réussite des gens et plus je déprime et me dit que je suis vraiment anormale et plus du tout à la hauteur...j'ai l'impression d'être sur pause depuis des années alors qu'autour de moi les gens progressent et s'épanouissent en lecture rapide. Tous les jours se ressemblent affreusement répétitifs et sans saveur...

Signaler cette question

7 réponses d'expert

Réponse envoyée le 24/05/2015 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour Laura, vous n'êtes pas anormale, bien au contraire vous faites partie de la grande majorité des gens qui cherche un sens à leur vie et surtout à leurs relations.
Le sentiment d'être en pause, vient certainement du fait que la première partie de votre vie, vous l'avez vécu sans vraiment vous poser de question, en faisant ce pour quoi la vie, la famille, l’environnement ou la culture vous avait programmé, mais une fois que l'on a rempli toute la checklist, on commence à se demander ce que l'on veut vraiment et l'on s’aperçoit vite que l'on n'est pas habitué à trouver des réponses aux questions profondes de 'l’existence.
A mon sens, vous pouvez peut être commencer à vous occuper de vous à (re)découvrir la petite fille qui est en vous et qui a perdu l'habitude de s’écouter, accueillez là et donnez lui la possibilité d'exprimer ses envies et ses émotions.
Peut être aussi pouvez vous faire une liste de vos qualités, prenez le temps et travailler sur cette liste pendant plusieurs jours, complétez la avec des avis de vos proches et regardez la femme formidable que vous êtes. Quand vous aurez pris la pleine dimension de cette chance là, allez offrir aux autres cette vraie personne avec ses envies et ses émotions, que vous êtes.
Ca peu prendre un peu de temps, mais quel joli chemin que de découvrir qui on est vraiment.

Signaler cette réponse
5

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 24/05/2015 par un Ancien expert Ooreka

Il faut faire une analyse de votre situation : une méthode comme "Mon problème...
Comment faire" peut vous y aider. Ce qui vous manque c'est un but et un objectif.
Ce n'est pas si difficile à définir.
Si vous ne voulez pas faire ce travail seule, demandez l'aide d'un psy ou d'un coach.
FR Boutin

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 24/05/2015 par anonyme

vous devez partir en couple avec un psychanalyste à la recherche de votre désir perdu

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 25/05/2015 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar psychothérapeute Tunis
Vous avez dû être une personnalité mal affirmée peut-être timide qui ont su exploiter votre caractère, vous éprouver du désarroi vous déprimez c'est très compréhensible
je vous conseille de consulter un( e) psychothérapeute qui vous aidera
bonne chance

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 26/04/2016 par Anonyme

Anouar, vous connaissez le boxeur marocain Mohamed Jarraya ?

https://www.youtube.com/watch?v=1jxUMHQa9Ok

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 29/10/2017 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar Jarraya Tunis Bjr
Non mais c'est un nom très répandu au Maghreb et même en Egypte
Bonsoir

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 25/05/2015 par Isabelle

Bonjour Laura,

Tout d'abord ne vous fiez pas aux images de bonheur éclatant chez les autres, apparences souvent trompeuses qui dissimulent parfois bien des douleurs..... La question est : comment vous sortir de ce mal-être et de ce malaise qui vous empêche de vivre? Vous avez apparemment connu des échecs successifs et des traumas liés à des violences. Que cela vous ait éprouvé est tout à fait normal et de plus votre attitude est positive puisqu'au lieu de vous précipiter dans des relations en cascade pour échapper à votre solitude, vous prenez le temps de faire un retour sur vous même pour vous reconstruire et comprendre ce qui ne va pas. Vous pourriez vous faire aider par un thérapeute de confiance qui vous accompagnera vers le retour à la vie..
Bonne route
Isabelle Torrisi

Signaler cette réponse
4

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 26/05/2015 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour

je lis les réponses de mes consoeurs et cconfrères qui sont pertinentes.
Attention à une dépression qui pourrait apparaître sournoisement, voici de quoi comprendre
http://www.formation-psy-coach.com/publications/5_melan...
je ne suis pas pour les médicaments et ne peut que vous conseillez si vous vous sentez de plus en plus d'aller consulter un psychothérapeute
bonne journée
erick dietrich

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 08/07/2016 par Ancien expert Ooreka

J'ai vécu presque la même expérience, relations amoureuses destructrices, trahisons...plus envie de rien faire, de me mélanger aux autres, faire semblant de rire...les autres avancent et je fait du stop replay en permanence...quelque chose est cassé et je fait semblant. Dernièrement une psy m'a dit que j'étais diagnostiquée haut potentiel. Cela à été un choc pour moi mais je comprends pourquoi toutes ces atrocités arrivent...une grande sensibilité qui me gène. Je suis différente mais c'est encore difficile de l'accepter. La seule solution aujourd'hui que j'ai trouvé c'est de fréquenter d'autres HP. Les chiens sont de bons amis aussi en cas de détresse. Ne restez pas seule et approchez-vous des HP si vous le pouvez. Je suis de tout cœur avec vous. Tenez bon

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 28/09/2017 par Anonyme

Bonsoir,

Pour être honnête avec vous et avec moi même je pense en réalité que ce sentiment nous vient probablement d'une exigence particulière. Je veux dire par là qu'il nous arrive à beaucoup d'entre nous d'exiger certaines qualités chez notre prochain qui fait que très souvent nous les mettons dans des cases. Si ces personnes ne nous correspondent pas alors nous n'allons pas vers elles. Pour ce qui est de mon cas, j'ai commencé à en prendre conscience en réfléchissant bien sur mon cas. Je me suis penché sur mes doutes, mes frustrations et toutes mes questions, angoisses, etc. Avec le temps j'ai finis par me rendre compte que ma sensibilité m'a perdu. Je suis très attentive, je remarque rapidement les états d'âmes des personnes, ce qui peut être une bonne chose mais très souvent cela peut aussi nous perdre. Enfin bon, cette sensibilité et mon grand goût du perfectionnisme fait que je m'éloigne des personnes de mon âge. J'ai le sentiment d'être différente, de ne pas ressembler à elles. Je réfléchis trop aussi... Cette année surtout, à L'université avec mes études de psychologie, je me suis vite rendue compte que mon esprit aiguisé de psychologie humaine rechercher trop chez les autres des qualités nobles, beaucoup trop nobles et marqués par ce perfectionnisme je dirais. Je veux une société utopique, je suis trop dans l'idéal ! Si je vous parlais d'ailleurs de ma vie amoureuse inutile de vous préciser que je n'arrive pas à trouver "la personne idéale". Je suis beaucoup trop idéaliste, j'aime ça ! Jaime la perfection, l'idéal à atteindre. Je veux toujours faire de mon mieux et je cherche sans cesse à progresser. J'aime comprendre et maîtriser "les choses". J'ai tout le temps cette sorte de contrôle, je dois tout contrôler tout le temps; même et surtout mes émotions. Ma vie sentimentale en paie les conséquences. Rien ne m'arrive à ce niveau là. Si le garçon en question n'est pas curieux, mystérieux, discret, sensible et intelligent alors je ne lui laisse aucune chance. En écrivant ça je me dis que je ne suis pas très tendre avec eux d'ailleurs :/ Ce goût du perfectionnisme, cette sensibilité et le fait que j'intellectualise tout fait que je me sens quelque fois perdue. Dans la réponse du 08/07/2016 je me reconnais bien. C'est pourquoi j'ai écris mon histoire, mon vécu actuel. D'ailleurs je ne te connais pas mais j'ai pensé à me rapprocher de ces personnes là; je sais que dans ma promotion il y en a. L'année dernière en début d'année une personne HPI chercher de l'aide. D'autres ce sont ensuite manifestée... Mais concrètement comment les reconnaître ? J'aimerais beaucoup partager avec eux. D'ailleurs dernière idée qui me vient à l'esprit, que pensez-vous du comportement d'un garçon qui vient en cours pile à l'heure à la fac, qui ne prend pas le cours mais qui écoute le professeur. Une personne qui semble très attentive et observatrice. C'est un garçon qui est toujours dans ma promotion cette année. Il m'intrigue, je suis trop curieuse. D'un côté je meurs d'envie d'aller mieux le connaître, d'un autre j'appréhende et d'ailleurs je ne pourrais pas. Et oui, je suis un grande timide... Surtout s'il s'agit de s'approcher d'une personne du sexé opposé. Bon pour revenir à lui, j'ai le sentiment qu'il est HPI justement. Je connais très bien le sujet ! Puis son regard vif et curieux, si attitude sérieuse en cours. Malgré le fait qu'il e prenne pas le cours en note il arrive en cours toujours avec un livre. Là dernière fois c'était le DSM-5. Il me fascine ! Je tente de le cerner et j'aimerais affirmer ou réfuter l'idée que je me suis faite de lui. Il semble si curieux et si réfléchis ! Il est visiblement intéressé par la psychologie mais paradoxalement dans son comportement relationnel il est au contraire plus méfiant voir complètement distant. Il arrive et reste en cours toujours tout seul. L'an passé c'était la même chose. Il ne parle jamais à personne. Il est comme dans sa bulle et j'ai envie qu'on se parle tous les deux. Seulement j'arrive pas à aller lui parler. Alors je le regarde souvent. D'ailleurs dès qu'il rentre dans l'amphithéâtre je le remarque de suite. Et hop je le regarde déjà :P Il voit aussi que je le regarde et j'ai l'impression de lire dans son regard "Je t'ai vu mais je n'arriverais pas à venir te parler". Cette situation me préoccupe, il semble seul et ne pas mal le vivre pour autant mais son côté curieux et discret m'interpelle fortement. Je vais arrêter mon message là pour ce soir. Suite à vos réponses je préciserais si besoin la situation. Bonne soirée à tous ! Prenez bien soin de vous ;)

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !