/ / /
/

Pourquoi suis-je toujours triste, et que je ressens solitude et désespoir?

Pourquoi suis-je toujours triste, et que je ressens solitude et désespoir?

Question posée par BlaKOut666 08/01/2017

Bonjour, j'espère que vous allez bien. Donc je me présente, Amélia, âgée de 14 ans, et je me sens mal dans ma peau. J'ai vécu une agression sexuelle il y a deux ans (si ça a un lien) et depuis, je me sens pas bien. Tout m'énerve, je ne prends plus trop les blagues non plus. J'ai l'impression que tout autour de moi s'effondre. Je perds mes amis d'ailleurs. Je n'ai plus envie de faire quoi que ce soit, j'ai une envie de pleurer constante, j'ai perdu confiance en moi, mes notes à l'école chutent, je suis devenue assez arrogante, parfois même violente. J'ai plus de difficultés à me concentrer et à me souvenir de choses importantes. Je ne sais plus qui sont mes vrais amis, et donc à qui je peux parler de mon état. J'ai du mal à faire confiance aux autres aussi. À l'école, je tente de ne pas trop démontrer mon mal-être, mais c'est difficile.

Je refuse d'en parler à ma mère car je ne veux pas l'inquiéter, ni aux experts car ça coûte plutôt cher au Québec et le personnel de l'école est pas top... Je ne sais plus quoi faire. Parfois la automutilation me soulageait, mais quand mon amie l'a appris, elle m'a fait promettre de ne plus jamais me faire de mal à moi-même... Et j'honore toujours mes paroles. J'ai pensé me suicider, car en théorie, ça ne me ferait pas de mal, ça me libèrerait, mais je ne veux pas baisser les bras, pas maintenant. Je ne sais plus quoi faire. Je n'arrive plus à pleurer. Alors je me suis mise à chanter, mais ça ne fonctionne plus. Je ne sais plus quoi faire... J'ai vraiment envie de lâcher prise, mais j'ai peur de blesser les gens autour de moi. Ça semble con, je sais, mais je sais pas... C'est ce que je ressens au plus profond de moi. En gros, je ne suis pas heureuse dans ma vie, au point de peut-être finir par y mettre un terme, et être en paix dans un monde meilleur... Ou pire........

Je vous remercie de bien vouloir m'aider, cordialement, Amélia.

Suivre la discussion |
| Signaler
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

5 réponses d'expert

DJ
dr anouar jarraya /tunis tunisie

psychiatre psychothérapeute sexologue | cabinet médical (adultes & enfants)

Expert

1 vote expert

Experts d'accord avec cette réponse :

1 vote réponse utile

Le 08/01/2017

Dr Anouar Jarraya psychiatre psychothérapeute Tunis Bjr Amélia
Vous êtes adolescente et vous avez subi une agression il y a deux ans-Etiez-vous réglée à l'époque ? Votre amie a-t-elle su cette agression?
Donnez-moi un aperçu sur la composition de votre famille; ce que font vos parents, nombre de frères ou sœurs si vous en avez, lieu de résidence au Québec (le tout sur ma messagerie privée pour garantir la confidentialité des données)
il est bon de dépasser le stress si possible en consultant un(e) psy dans le système étatique de santé-je ne sais pas si on vous accepte en consultation sans vos parents comme en France ou si on exige la pré-sence d'un parent-Si c'est le cas, vous pouvez vous faire accompagner de votre mère en invoquant votre "fatigue psy que vous pourrez mettre sur le compte de l'âge pour cacher votre secret" les psy sont tenus au secret professionnel
Renseignez-vous et tenez-moi au courant
Bonne chance

emma rahari

psychologue | ecoute active, approche humaniste

Expert

1 vote expert

Experts d'accord avec cette réponse :

1 vote réponse utile

Le 08/01/2017

Bonsoir,
Il apparaît urgent pour vous de pouvoir entamer un travail d'écoute et de soutien auprès d'un psychologue afin de vous aider à faire face à vos idées noires.
Vous devez être rapidement prise en charge car le suicide n'est assurément pas la solution à votre mal-être. Malheureusement, bon nombre de femmes et d'hommes ont été victimes d'agressions sexuelles mais ils ont pu s'en sortir car ils ont pu en parler, être pris en charge et se reconstruire. Vous ne pouvez et ne devez garder tout ça pour vous car ce fardeau est trop lourd à porter. Vous pouvez réussir à vous reconstruire avec ce traumatisme qui fait partie de vous, de votre histoire, mais qui ne vous définit pas : vous n'êtes pas qu'une victime d'une agression sexuelle, vous pouvez vous élever au-dessus de cela même si le chemin pourra être difficile, long et douloureux. Vous êtes à un âge où vous devez vous construire votre propre identité, mais elle se base ici sur une très grande fragilité émotionnelle.

Vous ne souhaitez pas inquiéter votre mère mais elle a sûrement remarqué des changements, perçu votre mal-être mais ne sait comment vous aider, comment l'aborder avec vous. Il serait vraiment important de pouvoir lui dire ce qui s'est passé, c'est votre mère, elle est là pour vous. Ce serait déjà un pas important de fait.

Dans tous les cas, se taire n'est pas la solution, ainsi que de mettre fin à votre vie. Si vous ne souhaitez pas inquiéter votre mère en lui révélant votre histoire, essayez d'imaginer quel serait son état d'esprit si vous passiez à l'acte ? Elle pourrait par la suite être rongée par la culpabilité de ne pas avoir pu vous aider à temps, tomber en dépression, etc. Pensez à votre amie, le manque que votre absence engendrera, son mal-être aussi... Un suicide n'a pas des conséquences que sur soi mais aussi sur tout notre entourage qui restera souvent et longtemps dans l'incompréhension...

Si finalement vous ne réussissez pas à en parler à votre mère, vous pouvez effectivement lui dire que vous avez simplement besoin de voir quelqu'un et prendre rendez-vous dans un centre proposant des consultations gratuites, il doit en exister au Québec comme il en existe en France, même si la liste d'attente peut être un peu longue.

Tenez moi informée de votre situation, n'hésitez pas à me contacter par message privé.

Bien cdt,

Emma R.

MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

1 vote réponse utile

Le 08/01/2017

Bonjour Amélia,

Tout d'abord, bravo pour votre force de caractère. Etes-vous enfant unique ?
SI non, imaginez que votre frère ou soeur ait des difficultés allant jusqu'à l'envie de se suicider. Comment réagiriez-vous au fait qu'il ne se soit pas confié à vous ? Cela vous paraîtrait-il être un manque de confiance envers vous ?
Heureusement que vous avez une très bonne amis !
Lorsqu'une situation est trop pénible, demander de l'aide et l'accepter est indispensable.
Vous avez été blessée. Votre blessure est personnelle. L'amour et l'affection sont les émotions qui vous permettront fr changer ce qui vous dévaste de l'intérieur. En vous taisant, vous êtes comme une cocotte-minute sous pression croissante alors que l'évacuation de vapeur est coincée.
Sachez que les thérapies comportementales; type EFT ou hypnose, offrent des outils qui vous rendront autonome et active pour gérer la suite de votre vie. Vous sentirez rapidement la différence. Regardez par vous-même des vidéos sur Youtube pour commencer.
Enfin, en parler est une étape cruciale, la fin du déni et du silence qui vous rongent. Ouvrez votre coeur à un adulte de confiance. Quelqu'un qui tient à vous et dont la peine serait immense si vous passiez à l'acte. Ou une personne de votre établissement scolaire, prof, infIrmière, psychologue...

Vous souhaitant rapidement de connaître des jours meilleurs.
Marianne

danièle agostini austerlitz

psychothérapie adulte, enfant, adolescent, couple

Expert

1 vote réponse utile

Le 09/01/2017

Bonjour Amélia.
Si j'ai bien compris à la lecture des commentaires, vos parents se sont séparés (récemment?), et vous avez déménagé avec votre mère, alors que votre sœur jumelle est allée avec votre père. La séparation de vos parents vous a donc séparées, votre sœur et vous. Je me demande comment vous vivez cette séparation, d'avec votre sœur (je ne sais ce qu'il en est de vos frères).
En peu de temps donc, et alors que vous vous transformez physiquement et intellectuellement de par le processus d'adolescence que vous connaissez, vous avez déménagé, changé d'école, perdu vos amis et connaissances, quitté votre père et votre sœur, sans parlez de cette agression que vous avez subie, et du fait que votre mère elle-même est fragile. Pour vous, tout change, au dedans de vous, et au dehors. Il y a de quoi être désorientée, ne pas l'être serait même bizarre.
Donnez vous du temps pour vous retrouver, pour vous reconstituer un réseau d'amis. Ils ne sont peut-être pas aussi étranges qu'ils vous le paraissent, ces nouveaux adultes et jeunes que vous découvrez.
Etes-vous, votre mère et vous, éloignées du reste de la famille?
Les rencontrez-vous régulièrement?
Quelles sont vos relations avec votre sœur?
Pourquoi vos résultats scolaires baissent-ils? Les demandes de votre nouvel établissement sont elles différentes de ce à quoi vous étiez habituées?
J'insiste, donnez-vous du temps pour comprendre, c'est en effet difficile, ce qui vous est demandé là, tous ces changements.
Vous êtes contrainte à faire preuve de courage, alors je vous en envoie un peu.
Bien à vous.
D.A.A

claude andurand

hypnothérapeute, thérapie brève, orienté solutions | cabinet de psychothérapie

Expert

Le 11/01/2017

Bonjour Amélia,

Il est normal d' avoir tous vos symptômes, vous avez vécu un traumatisme et il est difficile de faire confiance à qui que ce soit.

Vous avez une sacré force de caractère pour porter se secret, maintenant il est tant de faire un peu confiance à un adulte qu' elle qu' il soit, vous avez besoin d' aide pour à la fois être écouté, entendue et surtout aidé.
Que vous puissiez trouvé d' autres forces pour continuer vos études et peut-être un jour vous Aimer à nouveau..
Vu votre âge, bien que je ne connaisse pas la réglementation Canadienne, vous devez absolument en parler à votre mère et d' aller consulter le plus rapidement un thérapeute en emdr méthode efficace.
Vous devez vous sentir seule et donc abandonné et le suicide est envisagé dans ce cas alors pour sortir de ce cercle vicieux, allez voir un adulte , services sociaux, psychologue de votre établissement...Le pas est énorme à faire, je comprends que c'est est difficile, pourtant le fait de nous écrire montre que vous êtes prête à vous faire aider...

Tenez nous au courant de vos démarches et relevez la tête, vous n' y êtes pour rien.

Cordialement.
C.Andurand



Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
vincent manglano

hypnothérapeute, pnliste, emdr | thérapies brèves & coaching bordeaux

Expert

DJ
dr anouar jarraya /tunis tunisie

psychiatre psychothérapeute sexologue | cabinet médical (adultes & enfants)

Expert

gisèle watbled

sophrologue, expert: acouphène,sommeil, parkinson | cabinet de consultation sophrovie.g.w.

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.