Comment aider ma fiancée qui souffre de dépression?

Question détaillée

Question posée le 02/02/2017 par Rodrigue Aapasso

Salut l’équipe des experts;

Ma fiancée souffre d'une dépression sévère.

Cause: un traumatisme lié a une enfance difficile.En effet,elle a été victime d'abus sexuels dans son enfance.Elle a été sépare très tôt de sa mère je pense avant 6 ans et a vécu dans un orphelinat pendant un certain temps.Elle n'a pas connu l'amour maternel;elle n'a que de mauvais souvenirs de sa mère et dit-elle sa mère n'est pas une bonne femme.A 18 ans elle est partir vivre avec un homme qui avait 30 ans.Ce dernier la rabaissait,l'humiliait,l'insultait et la battait parfois.Ceci pendant des années jusqu’à ce qu'ils se séparent. Vous vous rendez compte elle a 32 ans mais elle n'a jamais reçu de fleur d'un homme excepté de moi.Son mari lui a mis l'idée en tete qu'elle n'est pas belle.J'ai réussi à lui enlever cela dans la tete par les compliments.L'image de son enfance difficile est gravée dans sa mémoire et lui cause des crises de dépression. J'aimerais tant l'aider. S’il vous plait dites moi ce que je peux faire

Merci d’être toujours à notre écoute et de nous donner des conseils pratiques.

Bien des choses à vous

Signaler cette question

4 réponses d'expert

Réponse envoyée le 03/02/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour,

Est-ce que cela fait longtemps que vous êtes ensemble ? En effet, il vous faudra faire preuve de patience et de surtout continuer à être bienveillant avec elle comme vous l'êtes aujourd'hui. La rassurer et lui rendre une image positive d'elle sont importants, mais le chemin pour qu'elle puisse avoir confiance en elle et une meilleure estime d'elle sera long.
Elle a la chance incroyable de vous avoir comme soutien car il apparaît d'après votre message que vous l'aimez sincèrement, et cela aussi est un élément essentiel pour lui permettre de se sentir mieux.
Vous l'aidez déjà beaucoup en étant attentif à elle, par conséquent, continuez en ce sens. Votre amie doit être suivie par un psychiatre ou psychologue et être sous traitement médicamenteux ? Prendre le dessus sur son histoire se fera par étapes. Vous devrez la rassurer en lui disant que vous comprenez son histoire,que vous comprenez ce qu'elle ressent, que vous l'acceptez telle qu'elle est et que vous êtes là aujourd'hui pour écrire une nouvelle histoire ensemble, qui sera différente de celles qu'elle a déjà vécues.

En vous souhaitant le meilleur avec votre compagne,

Bien cordialement,

Emma R.
www.psy-montpellier-emma-rahari.fr

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 03/02/2017 par Anonyme

Ça fait presque 6 mois que nous sommes ensemble.
Merci pour votre merveilleuse réponse.
C'est presque exactement ce que je fais depuis que je la connait.Je vais continuer dans cette voie.
Elle ne veux plus rencontrer de psy ni prendre des médicamenteux.Selon elle ça ne lui apporte aucun soulagement;plutôt la dépendance.Elle dit que mon amour;ma douceur lui font du bien et c'est de cet amour quelle a besoin.J'ai fini par arrêter d'insister de lui demander d'aller voir son psy

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 04/02/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour

je répondrai différement de ma consoeur

Sa réponse est tout à fait pertinente mais

- vous n'êtes pas là en couple dans le rôle du sauveur ! cet équilibre risque d'entraîner une mise en place d'une situation d'impuissance car vous vous retrouvez partenaire et non thérapeute
- on ne peut pas changer l'autre, l'autre doit se décider à entamer vraiment un processus de changement !
quel est l'équilibre du couple ...
- Vous ne pouvez RIEN faire pour elle, oui dans l'accompagnement mais cela risque de ne pas l'aider voir d'installer une compulsion de répétition surtout si elle présente un forme de masochisme non pas gardien de vie mais à tendance morbide.

j'ai essayé de vous aider à comprendre
voici un article sur les couples

http://www.formation-psy-coach.com/publications/27_le_c...

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 07/02/2017 par Anonyme

Bonjour Docteur Dietrich,
Merci pour votre interet. S’il vous dorénavant utilisez un français plus facile à comprendre pour le profane.
Jai commencé à lire l'ouvrage dont vous m'avez envoyé le lien.
Mais concernant votre commentaire;je pense il faut voir la cause(manque d'amour,d'affection,d'estime de soi,traumatisme du a des abus sexuels.....).La cause est extérieure à elle et non intérieure. C’est l'Homme qui en est responsable et c'est encore l'Homme qui peut l'aider à s'en sortir.Donc elle a forcement besoin de quelqu'un ou des personnes qui vont l'aider à combler ces vides.En ce sens les Docteurs Rahari et Etoc ont parfaitement raison. Meme je ne peux la sauver;ma presence lui est d'une grande d'aide.

Merci bien des choses vous

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/02/2017 par

Je reste à votre ou à sa disposition

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 08/02/2017 par Anonyme

Merci

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 05/02/2017 par OXYZEN

Bonjour Rodrigue.Les premières années de la vie sont très importantes dans la vie d'un enfant.Votre fiancée s'est construite avec un manque d'amour ,en tout cas avec de l'amour perverti et elle a recherché ce qu'elle connaissait avec son premier mari,c'est à dire avec une illusion d'amour dégradant.Vous,vous êtes différent et vous la respectez.Elle comprend d'autant mieux ce qu'elle a vécu auparavant.Mon confrère a raison,vous ne pouvez pas la sauver.Et ma consoeur a raison aussi dans le fait que votre présence est très importante.Elle est importante non dans l'aide mais dans l'amour vrai et juste.Et votre fiancée doit aller comprendre tout ça dans un travail avec un psychothérapeute qui ne l'aimera pas et donc sera neutre.Mais il la conduira à mieux comprendre et à dépasser ses souffrances de l'enfance pour pouvoir construire enfin dans le respect avec vous.Donnez des nouvelles.Cordialement.Marie-Hélène

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

10 commentaires

Commentaire posté le 07/02/2017 par Anonyme

Bonjour Docteur Etoc,
Je pense vous avez fait une bonne synthese des idées des 2 docteurs precedents.Il est à preciser également qu'elle est membre d'une organisation religieuse dans lequel elle a trouvé une vrai famille,des vraies mamans,des hommes agreables;l'amour et la fraternité.Cela a un tres effet positif sur elle.Donc je ne suis pas seul.
Questions:
Quelqu'un peut-il sortir de la dépression en se passant du psy?
Ces deux éléments cest a dire moi et sa famille religieuse peuvent-elle l'aider a sortir de la dépression?

Bien des choses à vous

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/02/2017 par OXYZEN

Vous parlez de famille religieuse.Attention à la limite sectaire qui risquerait de l'entraîner dans des voies qu'elle n'a pas choisi.Soyez vigilent.Maintenant,psy ou pas psy?Les rôles des personnes qui entourent votre amie sont différents:sa famille religieuse lui apporte la foi et l'espérance,vous lui apportez amour et soutien mais un psy peut lui apporter la "digestion" de ses anciennes souffrances pour lui permettre de vivre.Bien cordialement.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 08/02/2017 par Anonyme

Merci

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 08/02/2017 par Anonyme

Pour son organisation religieuse,ne vous inquiétez.Moi j'y fais partie.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 08/02/2017 par OXYZEN

C'est parfait,ainsi vous avez ensemble un lien qui consolide votre relation.Je vous souhaite le bonheur.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 08/02/2017 par Anonyme

Merci
Moi de meme

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 11/03/2017 par Anonyme

Bonjour Docteur,

SVP que conseillerez vous de naturel à une dépressive qui souffre de problème de concentration et de troubles graves de la mémoire?
J’espère vous lire bientôt

Bon weekend!

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 11/03/2017 par OXYZEN

Bonjour.La personne dépressive est sans cesse dans la douleur et la tristesse.Malheureusement les proches ne peuvent pas,seuls,redonner l'énergie perdue.Les problèmes de concentration et de mémoire sont une conséquence de la dépression mais sont réversibles.Quand la personne ira mieux ces troubles s'estomperont.Alors que faire?La dépression se traduit par des lenteurs,une perte d'énergie voire de l'épuisement,une fatigue générale ,physique et intellectuelle et une absence de désir au sens large.Pour aller mieux le dépressif doit retrouver une bonne estime de lui pour ensuite avoir des désirs et revenir dans la vie réelle.Alors mon conseil le plus naturel sera un (ou une) bon psychothérapeute qui saura travailler le lacher-prise (sophrologie,relaxation).Au départ la prise de médicament peut aider mais elle sera diminuée par le médecin au fur et à mesure où la thérapie fera son effet.Avotre service.Cordialement.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 13/03/2017 par Anonyme

Merci Dr. Etoc


Cdlmn..............

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 13/03/2017 par OXYZEN

Je vous en prie.Marie-Hélène ETOC

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 13/03/2017 par Damien_Paris

Bonjour Rodrigue,

Votre fiancée vit une dépression sévère, de quoi a t'elle besoin autre que de la plainte ou ressasser son histoire du "pourquoi suis-je comme ça?"
Aujourd'hui, la situation semble vous importer, et comme l'a dit M. Erick Dietrich, ce n'est pas à vous d'être le sauveur. Pourquoi l'idée du sauveur apparait ici :
- parce que c'est vous qui faites la démarche et NON pas elle
(néanmoins, c'est une bonne chose pour comprendre un peu la situation dans laquelle on peut se trouver et les thérapies qui peuvent être aidantes dans les cas de victimes sexuelles)

-parce que en ressassant son histoire, c'est de la subordonner seulement à son symptôme, alors que j'imagine qu'elle est bien plus que ça, bien plus complexe dans sa personnalité et qu'elle vise surement des choses qui nous sont alors inconnues

-parce que c'est à elle de prendre sa place dans sa thérapie. Et à vouloir sauver, on peut lui ajouter une nouvelle problématique. Un peu comme un enfant qui n'ose pas dire à sa maman des histoires qui le rendent triste, parce qu'il sait que ça rendra triste sa maman. Il sera alors obligé de supporter sa tristesse et l'angoisse que peut vivre sa mère.

Ce n'est pas un travail facile que de se prononcer pour une personne. Aujourd'hui, quand j'ai des personnes qui viennent me voir pour des histoires d'abus sexuelles, elles viennent parce qu'elles sentent qu'elles doivent dépasser ça. Qu'elles ont des ambitions et des envies de retrouver la sérénité.
Et je demande toujours si elles sont en couple. Si c'est le cas, je demande au conjoint de participer, pour savoir si celui-ci n'a pas trop le rôle de sauveur. Si c'est le cas, ça ralentirait le processus thérapeutique.
Et à l'inverse, se sentir soutenu, c'est excellent.


En espérant que la démarche sera prise par votre conjointe.

Au plaisir.

Damien

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 13/03/2017 par Anonyme

Bonjour Dr.Botta,

Merci pour votre intérêt et votre intervention de spécialiste.
En fait elle a déjà eu à suivre une thérapie avec un spécialiste mais elle m'a fait savoir que ça ne lui apporte rien et elle a du stopper.Je n'ai pas voulu trop insister.Concernant ces abus je n'en sais pas grands chose,pas les circonstances ni le bourreau.Elle m'a dit qu'elle m'en parlera un jour.

Cdlmn...............

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !