comment survivre à une dépression chronique

Question détaillée

Question posée le 17/04/2017 par pernot christine

Bonjour, dépressive depuis l'enfance, je suis toujours sous anti-depresseurs( j'ai 50 ans) mon etat mental ne s"améliore pas bien au contraire. Je souffre d"anhédonie, mes collegues et supérieurs hiérarchiques me dénigrent en permanence, me qualifiant avec des adjectifs peu flatteurs , me faisant passer pour une idiote.

au niveau familial c"est tendu aussi,je sens que ma fille prend de la distance par rapport à moi, elle se lasse de mon état, mon fils à besoin de moi , il est dépressif egalement, je dois essayer de l'aider alors que je ne peux pas m"aider moi même.

j'aimerais recevoir quelques conseils merci

Signaler cette question

4 réponses d'expert

Réponse envoyée le 17/04/2017 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar Jarraya psychiatre Tunis Bjr Mme
il est difficile de vous répondre avec si peu d'éléments-on ne sait rien sur votre psycho biographie Si je comprends bien vous étiez dès votre enfan-ce traitée aux antidépresseur et sans psychothérapie ?
Je vous suggère de m'en dire davantage sur m p si vous voulez

Courtoisement

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 17/04/2017 par Anonyme

merci
pas de pschychotherapie dans l'enfance, j'ai été suivie par un psychiatre pendant de nombreuses années peu d'amélioration
Aujourd'hui je suis traitée au prozac uniquement
Bonne soirée

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 17/04/2017 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar Jarraya Bjr Mme
Merci pour ces données-les antidépresseurs comme celui que vous cirez sont considérés parmi les meilleurs de leur série-Mais ils ont leurs limites aussi
l'état dépressif est souvent alimenté par le stress vous le neutralisez par l'antidé-presseur mais vous n'empêchez pas une nouvelle charge de stress et "re belote"
il faudrait une psychothérapie dite "brève"'E%DR, sophrologie ou hypnose par exemple pour rompre le cercle vicieux quitte à continuer l'anti dépresseur pour quelques mois après juste pour consolider
j'utilise cette méthode avec de très bons résultats pour les personnes coopérantes bien entendu
Bonsoir

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 17/04/2017 par Cabinet médical / Tunisie

PS--Vu votre âge faites vérifier votre standing en calcium phosphore et magnésium puis vitamine D sanguine votre médecin vous corrigera un éventuel manque
Courtoisement

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 19/04/2017 par Gabriel Choukroun

Bonjour,

Compte tenu de l'ancienneté de ce que vous décrivez, vous avez due consulté bon nombre de praticien.
Il n'est plus question de parler de maladie mais de niveau identitaire et d'un comportement inconscient lié.
D'un côté le fait que vous conceviez votre état comme une maladie, chronique, entraîne un regard sur vous même qui vous a enfermé.
Votre entourage professionnel comme familial essaye de vous tenir à l'écart, de se tenir à l'écart car c'est difficile pour eux de se laisser embarquer dans votre système malgré l'affection que peuvent vous porter vos proches et l'empathie que pourrait avoir votre environnement professionnel.

Il vous faut consulter en Coaching émotinnel et comportemental et ou ostéopathie émotionnel Osteomind pour en finir avec cet état et retrouver votre vie, trouver votre voie et d'autres façons de faire.

Ce travail peut être rapide si vous consulter le bon praticien, ce sera forcément dans les prix les plus élevés mais vous pourrez obtenir un changement en profondeur dans un temps relativement cours.

Bien à vous

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 20/04/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour Christine,

Donc dans votre enfance, vous avez était diagnostiqué par un pédo-psychiatre dépressive à partir de quel âge ?
qu-ont mit en place vos parents pour dépasser cet état qui devait-être désagréable.
Comment êtes-vous dans votre corps et dans votre tête quand vous vous sentez tombée dans la dépression ?
Vous est-il arrivée dans votre vie de vous sentir heureuse sans être dépressive ?
votre mari est-il toujours avec vous ?

Courageusement.
c.Andurand

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

4 commentaires

Commentaire posté le 20/04/2017 par Anonyme

bonsoir
En fait la dépression était un sujet qui était rarement abordé par mes parents, c'était un sujet tabou, ma mère me disait juste que j'étais mal dans ma peau.
Quand je suis dépressive, je me sens très mal dans mon corps,jai souvent mal au ventre avec soit crise de boulimie , soit un degout de la nourriture, avec de l'interêt quasi exclusivement pour les denrées sucrées.
Dans ma tête, à ce moment là, je me sens perdue, avec parfois impression de vertige, maux de tête, désintérêt pour les activités quotidiennes, repli sur moi, parfois difficultés d'élocution, perte de mémoire...
A de rares moments oui, j'ai été heureuse, plus épanouie, quand j'ai eu ma fille,j'étais beaucoup plus créative que maintenant
je suis divorcée, seule depuis dix années

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 21/04/2017 par

Bonjour Christine,
donc, votre maman vous disait que vous étiez mal dans votre peau, à force d' avoir était répété,ça s' est peut-être ancré en vous.
Comment passez-vous de mal dans sa peau à dépression ?
le mal au ventre est le centre des émotions.
Vous compensez votre solitude par un effet yoyo.
Le fait d' avoir eu des moments heureuse est important, ça se travaille en hypnose ou en mouvement oculaires.
Le fait de vous remplir ou d' être dégoûté de la nourriture est une forme de contrôle sur votre corps.
Il serait sage de consulter un psychopraticien en thérapie brève, que vous puissiez découvrir une nouvelle façon d' avancer.
Courtoisement.
c.Andurand

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 09/05/2017 par Anonyme

bonsoir,
merci pour votre réponse, j'ai subi pas mal de sévices tant physiques que psychologiques , mes parents ne s'apercevaient de rien jusqu'a une hospitalisation , je me suis reveillée après un bref sommeil en état de terreur qui a necessité cette hospitalisation

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 11/05/2017 par

Bonjour Christine,
ce que vous avez vécu n'est pas une dépression et c'est tout à fait normal d' avoir subie des sévices physiques et psychologique sans pouvoir en parler à vos parents gardiens de votre sécurité, vous avez développé un vague à l'âme tout à fait logique dans ce que vous avez subie enfant. Il serait peut-être temps de vous faire aider pour retrouver le pouvoir de votre vie et peut-être même ainsi dépassé par des mouvements oculaires type EMDR les traumatismes anciens qui vous convient peut-être encore... vous avez dû avoir un sacré courage de vivre toute cette vie avec ce poids. Je vous félicite ça n'a pas dû être facile tous les jours..
cordialement
c. andurand

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 26/04/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour,

Si vous êtes atteinte de dépression chronique depuis l'enfance, je pense qu'il est important d'être suivie par un professionnel. En effet, la dépression sévère est une maladie lourde à porter pour le patient mais aussi pour ses proches. Cela fait des années que vous vous sentez incomprise et que vous avez le sentiment qu'on vous dénigre. Tous ceux qui vous côtoient se sentent impuissants ou éprouvent de la colère parce qu'ils ont le sentiment que vous ne faites pas d'effort, que vous vous laissez allez.

La dépression chronique ne peut pas se gérer seule au quotidien car si il existe des améliorations, il y a aussi beaucoup de rechutes. Toute la vie est perturbée, qu'elle soit familiale, professionnelle, sociale, sentimentale.

Il ne faut pas vous décourager mais continuer à vous faire soigner, épauler. Il faut vraiment sortir de ce cercle vicieux. Sortir, rencontrer des gens, faites des activités qui vous plaises, préférez le positif au négatif.

Prenez soin de vous: vous vous êtes suffisamment torturée toute ces années. Faites vraiment un travail en profondeur par la pour évacuer, exprimer tout ce qui vous blesse ou traumatise.

En parallèle faites aussi de la relaxation, du dessin, de la peinture, du modelage, de l'écriture, travaillez également sur vos peurs et vos angoisses pour comprendre vos pensées ou croyances qui vous empêchent d'être heureuse; transformez-les en des choses plus positives. N'optez plus pour la dépression mais pour le changement. Cela va vous prendre un certain temps mais rien n'est impossible quand on a de la volonté.

Bon courage

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 27/04/2017 par Anonyme

Merci pour votre réponse, c"est exactement ce que je vis,merci encore

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !